• Accueil
  • Collectivités
  • Questions les plus courantes

Questions les plus courantes

Vous êtes élus et vous vous posez des questions sur l’arrivée de la fibre dans votre commune ? Voici, ci-dessous, les questions les plus souvent posées. Vous avez une autre question ? N’hésitez pas à la poser via le formulaire de contact.

 

img wysiwyg

Comment puis-je savoir si ma commune a ou va bénéficier d’une amélioration de débit internet ?

Rdv sur la carte multi-technologies pour savoir si votre commune bénéficie de la fibre optique, d’une montée en débit,du Wifimax…

Pourquoi existe-t-il deux zones différentes sur le territoire : zone d’initiative publique et zone d’initiative privée ?

Lors du lancement du plan France Très Haut Débit l’État a demandé aux opérateurs privés de définir les territoires sur lesquels ils avaient l’intention d’investir sur la fibre optique sur leurs fonds propres. En Auvergne, Orange et SFR ont manifesté leur intérêt d’investir sur les agglomérations et métropoles auvergnates ainsi que les villes de Riom et Saint-Flour donnant naissance à la zone d’initiative privée.

Pour le reste du territoire, l’investissement public s’est avéré nécessaire pour que tous les habitants puissent bénéficier du Très Haut Débit. Il s’agit dès lors de la zone d’initiative publique.

Ma commune est concernée par le déploiement de la fibre : la Mairie doit-elle entreprendre des démarches ?

Les démarches administratives, le suivi du déploiement… sont gérés par la Régie Auvergne Numérique et son partenaire industriel Auvergne Très Haut Débit, filiale d’Orange. La commune peut être contactée par les sous-traitants techniques pour des autorisations d’implantation d’équipements permettant l’arrivée du Très Haut Débit (armoires de rue, utilisation de génie civil existant s’il répond aux normes nécessaires, poteaux…).

Il est un élément primordial à la bonne commercialisation de la fibre auprès des habitants : l’adresse. C’est un élément déterminant pour la prise d’abonnement par l’ensemble des fournisseurs d’accès clients du Réseau d’Initiative Publique.

Il est donc impératif que chaque bâtiment puisse être référencé par une adresse au sens de la base nationale des adresses numéro, nom de rue, etc.) . Si ce n’était pas le cas,  la commune doit au plus vite (idéalement avant les déploiements) lancer une procédure. Pour rappel, d’autres services en dépendent également  : une adresse clairement identifiée est aussi utile au quotidien pour les services postaux, pour le repérage des GPS, les interventions des services d’urgence ou encore l’optimisation de divers services (livraisons, collecte des déchets, services à la personne…). Le Maire doit veiller au titre de son pouvoir de police générale à la « commodité de passage dans les rues, quais, places et voies publiques »

Vous souhaitez en savoir plus ? Le CRAIG a mis en ligne un guide pratique pour aiguiller les élus.

Ma commune est concernée par le déploiement de la fibre : combien de temps vont durer les travaux ?

Selon les communes, le déploiement peut se dérouler jusqu’en 2022. En moyenne, il faut compter 18 mois de travaux sur votre commune. Ces délais peuvent, bien entendu, varier en fonction du territoire et du nombre de prises. Pourquoi ces délais ? Car l’installation de la fibre nécessite à la fois des démarches administratives, techniques voire juridiques, puis une phase de déploiement de réseau c’est-à-dire des travaux de génie civil, la pose d’équipements, sur des distances cumulées très importantes. L’arrivée de la fibre optique constitue un déploiement de réseau inédit depuis l’arrivée du téléphone fixe, et ce déploiement, même s’il peut sembler long, sera réalisé dans des délais infiniment plus courts (2022) que ce ne fut le cas pour le téléphone ou l’électricité.

Ma commune va bénéficier prochainement du déploiement de la fibre : sera-t-elle déployée en aérien ou sera-elle enfouie ?

La fibre arrive dans votre commune, selon la situation elle peut être :

  • enfouie : les réseaux de communications électroniques peuvent cohabiter avec d’autres réseaux enfouis. Ainsi, une même tranchée peut accueillir différents fourreaux et canalisations, correspondant à différents réseaux (assainissement, gaz, fibre optique…). Autant que possible, des possibilités de mutualisation sont recherchées pour des raisons notamment financières (réutilisation des infrastructures existantes, prise en compte du besoin de desserte numérique dans les projets des communes…). En effet, les travaux de génie civil (réalisation de tranchées, mise en place de fourreaux, réfection de la voirie…) peuvent représenter jusqu’à 80% du cout d’investissement total de la création ex-nihilo d’un réseau optique enfoui.
  • en aérien: c’est le cas lorsque aucune infrastructure souterraine n’est disponible et/ou lorsque des poteaux Orange ou Enedis peuvent supporter la fibre. Il est donc courant de retrouver trois niveaux de technologies sur un même poteau : électricité, téléphone et fibre.En cas de surcharge sur les poteaux une autorisation pour de nouvelles implantations peut être demandée auprès de la Mairie.

A noter : dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, l’ Agence du Numérique, avait indiqué en 2015, qu’à l’échelle nationale et d’ici à 2022, plus d’un tiers des déploiements devrait s’appuyer sur des infrastructures aériennes, parfois jusqu’à 80% dans le cadre de déploiement dans des zones particulièrement rurales.

Travaux en aérien ou enfouis : la décision est donc spécifique à chaque territoire et de ses spécificités.

Quels opérateurs sont présents sur le réseau fibre auvergnat ?

Le réseau public est ouvert à tous les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) qui le souhaitent. Ils sont libres d’utiliser ou de ne pas utiliser ce réseau et de vendre des offres « fibre».

A date, 2 opérateurs fibre sont présents sur le réseau public auvergnat, sur lequel ils proposent leurs offres en fonction de leurs politiques commerciales propres :

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à les contacter (la commercialisation peut s’étaler dans le temps et tous les opérateurs ne sont pas forcément présents sur votre commune) !

Les offres fibre pour les particuliers et aux entreprises sont-elles différentes ?

Les abonnements fibre peuvent varier en fonction des besoins. Trois types d’offres sont présentes sur le réseau auvergnat :

  • FTTH : la fibre FFTH (fibre to the home) est destinée principalement aux particuliers. Il s’agit d’une fibre mutualisée : autrement dit, une solution dans laquelle le débit est non garanti et non symétrique car il est mutualisé entre tous les utilisateurs. Certaines entreprises dont les besoins se résument à la consultation d’emails, la navigation internet et service téléphonie… peuvent orienter vers cette fibre qui devrait les satisfaire. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter les fournisseurs d’accès internet
  • FTTO : la fibre FTTO (fibre to the office) est une fibre dédiée : elle assure un débit maximal et symétrique en toutes circonstances avec une bande passante quasi illimitée et bénéficie d’une garantie de temps de rétablissement rapide en cas de panne. Elle permet de répondre aux besoins des entreprises les plus exigeants (visioconférence, interconnexion de site distant, hébergement de serveurs…). Le prix d’un abonnement FTTO est, de fait, très supérieur à un abonnement FTTH. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter les fournisseurs d’accès internet. et.
  • Prochainement, le FttE : il s’agit d’une offre à destination des TPE/PME. Elle repose, pour partie, sur une infrastructures FTTH (une partie du trafic s’appuie sur des liens mutualisés) avec des spécificités techniques qui permettent de répondre à des objectifs de sécurité et de maintenance notamment des garanties de temps de rétablissement du service en cas d’interruption ou de diminution, par exemple.

Les zones d’activités auvergnates sont-elles couvertes par la fibre optique ?

D’ici 2022, toutes les zones d’activités auvergnates situées dans les communes couvertes par le déploiement du FttH seront couvertes par la fibre optique.

Mes administrés me questionnent sur la 4G  fixe et sur des problématiques de téléphonie mobile : vers qui puis-je me renseigner ?

La Régie Auvergne Numérique n’a pas, dans son périmètre d’action, les technologies 4G fixe et téléphonie mobile. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas :

  • Pour la 4G fixe:

                                  ♦ pour en savoir plus sur la technologie, à consulter le site de l’ ARCEP

                                   ♦ pour savoir plus sur les antennes 4G présentes sur le territoire, contacter le service numérique de votre département

  • Pour la téléphonie mobile : une plateforme mise en place par l’ ARCEP permet d’alerter concernant des dysfonctionnements rencontrés